Vous avez un commentaire sur les services proposés par les Archives ? Saisissez le dans le livre d'or !

écrire commentaire

Commentaires: 0

  • loading

 

J’ai commencé par faire la généalogie de ma famille, il y a trois ans. Tout d’abord par la consultation des registres d’état civil sur le site Internet des archives de Brest, puis, je me suis rendue aux archives pour continuer (tous les registres n’étaient pas encore numérisés). 

Nous habitions une maison rue de la Porte à Brest, elle a été achetée par mon arrière grand-mère en 1922. Nous avons commencé à la restaurer. Elle comporte un linteau de 1693. Il est sans doute antérieur à la maison. Cela donné envie d’en savoir plus sur cet immeuble, son histoire se mêle à celle de ma famille. Je suis donc retournée aux archives.

En consultant les permis de construire, les matrices cadastrales, j’ai pu retrouver des renseignements sur le bâtiment, ses modifications, ses anciens propriétaires. Cela prend du temps mais ça en vaut vraiment la peine.

Je pense y revenir pour étendre mes recherches à l’histoire du quartier de Recouvrance, l’activité de mon arrière grand-mère dans ce quartier…

Au départ, je cherchais juste des actes de naissance et au final, j’ai découvert des choses très intéressantes sur ma famille et l’histoire de ce quartier en général.

 

Dominique EMZIVAT, particulier.

 

Quand vous entrez pour la première fois dans la salle de lecture des archives municipales de Brest, vous avez la sensation de pénétrer dans un sanctuaire dédié à la connaissance et à l’érudition, mais très rapidement les barrières tombent et vous vous apercevez que ce lieu est ouvert à tout un chacun.

Des généalogistes amateurs, des étudiants ou des curieux du savoir se côtoient dans une ambiance studieuse.

Les archivistes répondent à vos demandes, facilitent votre recherche et vous procurent les éléments indispensables à la rédaction de votre thèse. Ainsi au détour d’un registre ou d’une liasse, vous découvrirez le chaînon manquant de votre théorie ou trouverez le lien fondamental pour terminer votre travail de recherche !

A nous d’exploiter ces documents qui sommeillent…et ne demandent qu’à être étudiés pour accroître la réflexion sur l’histoire politique, sociale ou économique de Brest, et l’inclure dans un contexte plus large, à l’échelle de la province ou du pays.

 

Bruno Baron